Les Pygmées et leur forêt

Les Pygmées et leur forêt

Face à l’exploitation forestière intense : Les Pygmées Baka sont un peuple qui a longtemps vécu sans aucun contact avec l’extérieur, vivant entre eux et protégés par la forêt. Forêt qui était à la fois leur habitat, leur mère spirituelle et leur source d’alimentation. Or, depuis une cinquantaine d’année, une exploitation forestière intense s’est mise en place dans la région de l’Est (Moloundou, Salapoumbé), s’enfonçant de plus en plus profondément dans la forêt. Il apparaît clairement aujourd’hui que loin d’être un facteur de développement, cette exploitation forestière industrielle intense est une menace pour la vie et la survie de la population pygmée. Cette menace concerne directement la vie des Pygmées Baka sur plusieurs plans.

Une menace pour leur survie

Les premières conséquences de cette exploitation forestière touchant les Baka sont physiques. En effet, en atteignant des endroits de plus en plus reculés dans la forêt, cette utilisation à outrance de la nature, mène à l’appauvrissement progressif de l’écosystème forestier. En tant que peuple de chasseurs-cueilleurs, Pygmées Baka voient leur système alimentaire tomber en récession et la sécurité alimentaire que la communauté avait connu jusque-là connaît des perturbations préjudiciable à leur vie. Certains arbres riches en fruits et écorces sont abattus, d’autres renversé par les bouteurs, une multitude de graines nécessaires à l’alimentation sont détruites etc. De plus, les pièges traditionnels posés pour les animaux sont écrasés, les filets entraînés, le gibier se réfugie de plus en plus profondément dans la forêt, ce qui affecte également le mode de vie de la population Baka. Il en est de même pour l’eau, car au passage des engins de construction ou d’abattage, les ruisseaux deviennent des mares, sont taris ou pollués, cette denrée déjà rare devient alors un besoin de plus pour ce peuple.

Un cataclysme écologique et culturel

En plus de ces conséquences menaçant physiquement les Pygmées Baka, d’autres enjeux entrent en compte lorsqu’il s’agit de cette exploitation, des enjeux spirituels, moraux. En effet, tout d’abord, les lieux sacrés des Baka sont souvent profanés à cause de la présence et du passage de véhicules, lorsqu’ils ne sont pas simplement détruits par les engins. Les rythmes de pratiques traditionnelles sont également perturbés car ils sont normalement pratiqués en lien étroit avec la forêt. Ces changements massifs entraînent une perturbation extrême de l’habitat et du cadre de vie général des Pygmées Baka, tout en créant généralement des conflits entre eux et leurs voisins les Bantous.

Quelles solutions ? Afin de lutter contre le danger qui menace les Pygmées Baka, un duo de projets doit être mis en place en parallèle. Tout d’abord, il s’agit de limiter l’exploitation forestière, d’en faire une utilisation responsable et non plus abusive. Pour cela, il faut mettre en place des mesures de limitation, tout en appliquant efficacement celles qui sont déjà créées. D’autre part, une seconde manière de lutter contre ce phénomène est d’anticiper ses conséquences et de donner aux Baka les possibilités de contourner les futurs problèmes. C’est l’objectif dans lequel travaille l’Association pour la promotion l’éducation de l’environnement et la protection des droits des pygmées Baka de l’Est Cameroun (Ngombi tè Ndum na Baka) avec les Pygmées, un objectif de développement à long terme, par l’éducation, la création des plantations cacaoyères, la culture vivrière, la formation et actuellement un projet d’élevage est élaborer. Ce sont ces actions qui permettront aux Baka de survivre tout en respectant les conditions de vie et les valeurs qui sont les leurs.

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×